Boudah Talenka

Pourquoi je soutiens la quadrature du net

π
Pour répondre simplement :

Quand ils sont venus prendre les juifs,
Je n'ai rien dit, car je n'étais point juif
Quand ils sont venus prendre les noirs,
J'étais de ceux qui ne voulaient rien voir.
Quand ils sont venus prendre les Beurs,
Je n'ai rien fait :je n'étais pas des leurs.
Mais, le jour où ils viendront me prendre,
Restera-t-il quelqu'un pour me défendre ?

Quand ils sont venus prendre les rouges,
Je n'ai rien dit, je me méfiais des rouges
Quand ils sont venus prendre les femmes,
J'étais de ceux qui n'avaient pas de femme.
Quand ils sont venus prendre les gays,
Je n'ai rien fait :je n'étais pas concerné

Mais, le jour où ils viendront me prendre,
Restera-t-il quelqu'un pour me défendre ?

Quand ils ont commencé à prendre nos villes,
Je n'ai rien dit :j'étais d'une autre ville.
Quand ils ont défilé dans nos rues,
J'étais de ceux qui n'avaient toujours rien vu.
Quand ils sont venus prendre mon voisin,
C'était trop tard :je n'y pouvais plus rien.

Aujourd'hui qu'ils sont là pour me prendre,
Il n'y a plus personne pour me défendre !

Cette chanson de Marc Robine est tirée d'un poème de Martin Niemoller, pasteur allemand, envoyé aux camps de la mort pendant la seconde guerre mondiale. J'ai fait mon don au nom de l'association Talenka, qui figure donc parmi les donateurs : laquadrature.net/fr/liste-des-soutiens